À la découverte des chenilles processionnaires

    À l’approche de l’été, les chenilles processionnaires se promènent un peu partout. Elles sont plus présentes sur les arbres des forêts. Sur ces derniers, les chenilles y déposent des microbes qui empêchent la croissance des arbres. La piqûre de ces insectes est aussi très dangereuse pour la santé de l’Homme. Il faudra donc se méfier desdits insectes et prendre connaissance des méthodes efficaces de lutte contre leur présence. 

Une chenille processionnaire : de quoi s’agit-il exactement ? 

                La chenille processionnaire est de la famille des lépidoptères. Vous en trouverez deux types dans le monde : la chenille processionnaire du pin et la chenille processionnaire du chêne. Si vous allez sur le site web, vous en saurez plus à propos de cet insecte. Il est très facile d’identifier la chenille processionnaire à travers sa couleur brune tachetée d’orange sur les côtés et la face supérieure. 

Dans le meme genre : Quelles mesures prendre pour déménager en zone sismique active en toute sécurité ?

Elle possède un grand nombre de poils couvrant toute la surface de son corps. C’est d’ailleurs l’ensemble de ces poils qui lui servent d’outils de défense. Dès que la chenille se sent en danger, elle délaisse ses poils dans la nature. Une fois qu’un homme ou un animal venait à absorber ou à piétiner un brin de ces poils, il est exposé à de lourdes conséquences sanitaires. 

Le risque que courent les hommes et les animaux face aux chenilles processionnaires 

                Les hommes et les animaux courent un énorme danger en la présence des chenilles processionnaires. Quand la chenille est menacée, elle dégage en réalité ses poils dans la nature. Or, ces poils sont composés de dards, une toxine urticante. Dès que l’homme est piqué par un tel poil, il y aura impérativement des boutons qui apparaitront et resteront sur son corps durant des jours. Si le poil est absorbé par mégarde ou venait à se poser sur vos yeux, vous pourriez avoir respectivement des troubles respiratoires et des troubles oculaires. 

A voir aussi : Techniques pour cultiver des baies rares en milieu urbain ?

                Les mêmes conséquences s’observent aussi à l’endroit de vos animaux domestiques qui entrent en contact avec lesdits poils. Si votre chat ou chien de compagnie venait à lécher simplement le poil de la chenille processionnaire, il risque une nécrose de sa langue. 

Les méthodes de lutte contre les chenilles processionnaires  

                Il existe un bon nombre de pièges réalisés pour intercepter les chenilles processionnaires. Vous pouvez procéder à une pulvérisation des bacilles avec des biotoxines conçues spécialement pour éviter les chenilles. Avec des billes d’amidon aujourd’hui, il est aussi bel et bien possible de lutter contre ces chenilles processionnaires. 

En dehors de ces méthodes pratiques, vous pouvez contacter une entreprise spécialisée dans les traitements contre les chenilles processionnaires. Cette dernière vous enverra des professionnels pour vous aider dans la tâche. Avec eux, vous direz adieu à ces chenilles processionnaires qui viennent vous embêter au quotidien.